mardi 23 octobre 2007

Shopping Sauvage

  1. Samedi soir, qui n’était pourtant pas un soir de pleine lune, je me suis transformée en bête sauvage. Un peu tristoune par la tournure que prend ma relation avec Souperman en ce moment, je décidai d’oublier mon chagrin dans une paire de chaussures. Je m’aventurai ainsi de l’autre cote de la ville, bravant le trafic et les 4x4 vrombissants pour aller chez Priceless. Je vous vois déjà avec vos grands yeux effarés : qu’est-ce donc que cela ? Priceless, c’est le Disneyland des grandes filles, avec des attractions vraiment irrésistibles : les plus grandes marques a -80/90%, toutes les fins de série de Harvey Nichols et Ounass de la saison précédente. Un vrai Disneyland pour fashionistas en peine de cœur, et de nouvelles chaussures à se mettre.
    Je me suis tout d’abord jetée sur le rayon chaussures, de Sergio Rossi à Jimmy Choo, en passant par Bottega Veneta, pour dénicher finalement 3 paires à mon pied : une paire d’escarpins marron Pollini, une paire en cuir vernis/daim Narciso Rodriguez, et une paire de bottes hautes en cuir noir Michael Kors. Je sais, je vis dans un pays où les températures ne chutent pas au dessous du 20 en hiver, et j’ai déjà des Chanel, des Vanessa Bruno et des Zara très bien, mais que voulez-vous ? La petite peine d’amour justifiait les grands écarts de conduite.
    Ensuite, c’est simple, j’ai essayé la moitie du magasin. Ce n’est pas ma faute, les seules tailles restantes étaient les miennes, 38/40 !
    J’ai ainsi acheté, en vrac :
    une jupe Yves Saint Laurent blanche avec un biais plissé derrière
    une robe longue de gala Alberta Ferretti en soie grise
    une jupe noire plissée a boutons dores, genre petite écolière Atos Lombardini
    la veste Atos Lombardini qui va avec ladite jupe
    une veste de tailleur ajustée Tara Jarmon
    le pantalon qui va avec la veste de tailleur, miracle, encore disponible dans ma taille !
    une jupe en soie noire plissée Tara Jarmon
    un chemisier blanc Atos Lombardini classique
    un chemisier blanc Atos Lombardini à plastrons
    un chemisier blanc en soie à broderies noires manches et dos, SOMI
    le même en manches courtes
    une blouse noire en soie Machka
    un pantalon en velours bleu marine à boutons dorés Atos Lombardini
    une jupe Alberta Ferretti en soie grise
    une robe noire danseuse Tara Jarmon
    Plus les trois paires de chaussures.
    J’y ai passé 3h30, c'est-à-dire une bonne partie de mon après-midi, mais croyez-moi, je n’ai pas pensé une seconde à Souperman pendant ce temps !
    En arrivant à ma voiture, j’avais un PV de 20 euros sur mon pare-brise, car le temps était largement dépassé à l’horodateur. Si seulement on avait un horodateur qui nous donnait le temps à ne pas dépasser dans une relation…On ne perdrait pas son temps à flâner, on irait droit au but, car plus on attendrait sur le parking, plus on serait pénalisé.
    Quand on termine une relation, on dit qu’il faut attendre au moins la moitie du temps passé avec une personne pour l’oublier. 3h30 de shopping et 20 euros, si c’est le prix à payer…

8 commentaires:

Etel a dit…

Ouaouh ! Ca c'est du shopping et quelle jolie crinière sur la photo :)
Je suis hélas également atteinte du syndrome "je shoppe encore plus quand je suis en doute amoureux" mais j'ai aussi pris l'option je change de coupe/couleur avec mes cheveux quand j'ai finalement pris une décision.

Flabbergasted a dit…

J'ai comme l'impression qu'inconsciemment tu provoquerais des ruptures juste pour t'autoriser le shopping qui s'en suit !...
Après l'effort le réconfort !

zaza a dit…

ça fait rever tout ça!! mais une petite question: tu as encore de la place dans ta garde robe???

mzelle-fraise a dit…

Incroyable, on doit avoir des antennes... pour me consoler (des mêmes chagrins), je suis allée à une braderie Barbara Bui ce midi. Et je me suis souvenue de notre conversation mode au Fumoir, car j'étais la seule à me jeter sur une sublime petite jupe boule dorée et doublée quand tout le monde se ruait sur le noir... et également un très joli chemisier brun (c'est plus joli que marron!) avec manches 3/4, faux jabot et fermeture éclair apparente dans le dos, en soie. Ta boutique me donne furieusement envie d'un séjour à Dubaï!!

Anonyme a dit…

et soupermann, la suite ?

grenadine a dit…

Est-ce que ça va mieux?

Etel a dit…

Euh..j'espère que ça va, je viens quotidiennement depuis ton dernoer post et...je commence un peu à m'inquiéter soit le banquier t'as mis HS à cause de ta dernière rasia soit ...les doutes persistent
Dans tous les cas COURAGE !

Flab a dit…

"Samedi soir, qui n’était pourtant pas un soir de pleine lune, je me suis transformée en bête sauvage."

Les extravagances de Superfille ont fait réagir les autorités apparemment ! :-)

Le quotidien de Dubaï Emarat Al Youm cite mardi un haut responsable du ministère du Travail, Houmaïd ben Dimas, selon lequel le gouvernement a décidé de procéder à "l'expulsion de 4.000 travailleurs qui se sont mis en grève et ont commis des actes de vandalisme samedi" près de la zone industrielle de Jebel Ali (sud-ouest de Dubaï).

"Les organismes compétents ont été contactés pour appliquer les mesures nécessaires", a-t-il poursuivi.