vendredi 19 octobre 2007

La chanson qui rend heureux...

Superfille-Ciel est plutôt calme en ce moment. Veuillez excuser ce silence inopiné et indépendant de ma volonté, mais je suis en pleine phase de réflexion.
Vendredi matin, congés (le week-end, c’est le vendredi-samedi à Dubaï), je suis en train de faire des listes de pour ou contre : pour ou contre revenir à Paris, pour ou contre aller à New-York, pour ou contre rester à Dubaï, pour ou contre lancer ma marque de joaillerie, pour ou contre virer Souperman, pour ou contre le jean au bureau… Tant de questions dont je suis certaine que la réponse est au fond de moi, quelque part…
En attendant, blottie dans ma chambre violette, les rayons du soleil léchant mes doigts de pieds, je déguste mon thé Marco Polo avec en fond sonore une chanson qui me rend heureuse. La vie, c’est aussi cela, des petits bonheurs, des instants de grâce volés au quotidien.
Je parie que ceux qui vivent en France la connaissent, mais cette chanson ne passe pas sur les ondes à Dubaï, car la chanteuse est israélienne. C’était donc une vraie découverte pour moi.
Voici Yael Naim, New Soul… Bonne journée cocoon à vous tous…
Ok, je voulais vous ajouter cette chanson, mais MyFlashFetish semble suivre la greve generalisee dans notre beau pays.

7 commentaires:

Etel a dit…

Ouh la ! ce sont d'importants points que tu dois trancher...peut pas beaucoup t'aider sur la plupart de tes dilemnes mais quant à la question du jeans au bureau moi je dis pour !! C sympa un beau jean avec une belle veste noire, chemise blanche et petites Louboutin au pied ! Quant à la chanson cocooning j'aime bcp le jazz de Sinatra et Bubble..je sais j'assume ! :)
Allez courage les réponses vont te parvenir en un éclair !

Superfille.Ciel@gmail.com a dit…

Merci Etel, je vais reflechir au jean au bureau.
Quant au jazz, tu parles a qqn qui etait hier encore au Blue Bar, LE club de jazz live de Dubai (au Novotel),et je ne me lasserai jamais de Chet Baker, dont je connais chaque accord par coeur...

mzelle-fraise a dit…

En parlant de jazz, j'ai une petite fierté : mon papa est (aussi) saxophoniste et il joue de temps en temps au caveau de la huchette et au Petit Journal. Tu connais Blossom Dearie?

Flabbergasted a dit…

Période de questionnement, de léger repli sur soi on dirait...

La façon dont on formule les questions influe grandement sur les réponses qu'on leur apporte.
Dans la plus pure tradition cartésienne, c'est en termes de "pour" et de "contre" qu'elles s'expriment chez toi. D'une clarté sans équivoque, presque manichéenne, mais pourtant si tranchante et glacée, si redoutablement irréversible...

Pourquoi ne pas introduire un peu de souplesse en se donnant le temps de prendre sa décision une fois qu'on a toutes les cartes en main, même s'il faut vivre dans l'incertitude d'ici là, en accordant au hasard sa pleine et juste part des choses, sans s'attendre forcément au pire, en choisissant "l'un et l'autre" là où l'on s'était inconsciemment restreint à l'alternative "l'un ou l'autre" ?

Allez, un peu de concret maintenant :
- Revenir à Paris, aller à NY, rester à Dubaï : pourquoi pas un peu des 3 : rester à Dubaï pour passer l'hiver sans avoir froid, revenir à Paris ensuite (avec le cours du dollar en ce moment, mieux vaut avoir son salaire en euro si on veut rester dans les sphères luxueuses de ce monde et continuer de s'offrir le meilleur des créations contemporaines !) et aller à NY ensuite, lorsque la France sera définitivement engluée dans son déclin aussi prévisible qu'inévitable ;

- Souperman, pourquoi le virer ? le garder dans un coin comme un vêtement qui n'est plus à la bonne taille mais pouvant resservir un jour (d'autres diraient "que l'on pourrait refiler à une amie" ou encore "transformer en serpière"... ;-) ou bien le mettre en concurrence, histoire de s'amuser un peu (cf mon commentaire un peu osé du 5/10) ;

- lancer la marque de joaillerie : cela ne coûte rien d'essayer (pas énormément du moins), et ensuite on verra selon le succès. Et il n'y a pas le feu, la question pouvant être tranchée plus tard avec plus de visibilité sur ta situation géographique (tant qu'à faire, autant prendre en considération les goûts locaux avant le lancement...) ;

- le jean au bureau : non !!!! ce haillon, véritable ersatz occidental (et même mondial...) de la burka, n'a été créé que pour enlaidir, déformer, stéréotyper, rabaisser sous des faux airs d'universalisme tous ceux et surtout celles qui le portent !! Le bureau est l'un des derniers bastions qu'il n'a pu assiéger jusque-là, et je t'en voudrais sérieusement si tu contribues à le faire tomber ! :-)


En tout cas, si tu viens à Paris, je me ferai une joie de t'emmener déguster des thés rares dans l'une des quelques adresses très confidentielles que je connais pour cela.

zaza a dit…

reviens à Paris!!!!!!!!!!

Mais qui est Mzelle-Fraise? a dit…

je t'ai taggée!

Superfille.Ciel@gmail.com a dit…

mzelle fraise: mais tu es pleine de surprises, et de talents caches tres chere... Je viendrai l'ecouter avec toi, la prochaine fois que je serai la!
Flabbergasted: Bien notés tous tes conseils, je prends en effet mon temps pour reflechir...
Zaza: Ça, ça sent le commentaire de la petite sœur désespérée qui veut que je revienne près d’elle!
Mzelle Fraise: ok, j'ai (enfin) capte. Je peux le faire demain, dis? J'ai encore 10 chapitres d'italien a reviser...