jeudi 24 avril 2008

These shoes aren't made for walking

Hier apres-midi, j'ai assiste a un defile de chaussures.

Oui, vous m'avez bien lue: un defile de chaussures.


Pour changer des defiles de mode, qui se produisent toutes les semaines dans la ville-paillettes (ce soir encore, c'etait Calvin Klein, ennuyeux au possible, la semaine derniere, c'etait la jeune Doo.Ri chez Harvey Nichols, fantastique!)


C'est moins le nom prestigieux (Manolo Blahnik shoe show chez Saks 5th Avenue Dubai) que le concept original qui m'a poussee a accepter l'invitation.


Et je ne regrette pas: le resultat etait fabuleux.


Imaginez le podium dresse au milieu de SAKS, tendu de rideaux noirs qui ne revelent rien des mannequins, que leurs chaussures jusqu'aux genoux.


Meme moi, je n'ai jamais trouve des chaussures (et des chevilles) si sexy!


Tout le gratin de Dubai avait enfile ses Manolos pour se retrouver et assister a l'evenement. Moi-meme, j'avais invite ma brand manager de notre concept store, et notre styliste pour "etudier la concurrence" (pauvre excuse donnee a mes collegues jaloux que je m'eclipse plus tot!)


Apres bien des socialites, et des sceances photos, tout le monde est assis, la lumiere s'eteint... et se rallume sur une paire de chaussures noire et blanche, genre vieux jazzman, ou claquettes.


Grand silence.
Et ce sont precisement de claquettes dont il s'agit, puisqu'une danseuse emerite descend tout le podium en claquetant a capella. Deja, on frole le sublime.


Elle revient sur ses talons (c'est le cas de le dire) a reculons, c'est juste superbe (et tres melodieux, etonnamment).


Puis elle disparait sous une nuee d'applaudissements.


Que le spectacle commence!


La musique de Pretty Woman s'eleve, le premier modele apparait, dont on ne voit que les chaussures, et les chevilles fines. C'est une vraie choregraphie qu'on nous montre pendant les 20 minutes qui suivent, les mollets sautant, jouant, faisant des ronds de jambe, dansant sur des airs entrainants.


(Ci-dessus ma paire de chaussures preferees, rouges, avec des ailes)

Voici meme une video pour donner le ton:





Le show s'est termine sous les applaudissements.

Trop court, toujours trop court...





video

2 commentaires:

Flabbergasted a dit…

Voilà de quoi devenir fétichiste !

Le hasard a voulu qu'en lisant ceci ma web-music se soit arrêtée sur "Let's dance" (D. Bowie) : du coup je trouve que c'est LE morceau de circonstance...!

Leila a dit…

Je crois que je suis jalouse...