vendredi 4 avril 2008

Record du monde.

Dans le registre des records que Dubai s'efforce toujours de pulveriser, nous avons eu droit il n'y a pas longtemps au plus grand accident de voiture au monde.
Non, ce n'etait pas la plus haute tour, la plus grande ile artificielle, le plus grand shopping mall cette fois.
Il s'agissait simplement du plus grand accident de voiture au monde.

Un matin que la brume etendait son manteau sur les gratte-ciels et le desert environnant, une voiture en a embouti une autre sur la route Abu Dhabi-Dubai. Comme elle est empruntee tous les matins par des milliers de personnes pour se rendre au travail, personne ne daigne ralentir sur cette route connue par coeur.
Meme dans un brouillard a couper au couteau, que Superfille-Ciel elle-meme a aborde a 40km/heure sur cette gigantesque autoroute a 6 voies.
Ainsi, une voiture en a embouti une autre, qui s'est fait emboutir par une autre, puis une autre, et comme tout le monde venait a folle allure a 8h du matin dans ce mur de brume, les voitures ont simplement commence a s'entrechoquer, se chevaucher, exploser.
Resultats des courses: 350 vehicules pris en sandwich, un incendie effroyable, des centaines de blesses, et seulement 2 morts (selon la version officielle, on n'annonce jamais les mauvaises nouvelles pouvant nuire a la reputation de l'Emirat).
En France, quand il y a du brouillard, on met ses feux de detresse, on roule lentement, et au pire une voiture se prend un fosse.
A Dubailand, au pays des exces, les gens accelerent pour s'empiler et se crasher de plus belle. 350 voitures, ce n'est pas rien.

Ce qui, avec du recul, est une belle metaphore de la ville elle-meme: on conduit son petit vehicule dans le brouillard, on roule, on roule, on accelere et on se crashe tous les uns sur les autres. Les gros 4x4 s'en sortent, les petites voitures japonaises merdiques periclitent.
C'est un peu le code de la route revisite Dubai Style.

1 commentaire:

Flabbergasted a dit…

"Macroscopic chain reaction" would probably be a good appellation for this tragical arabian happening...

This is a great occasion for me to tell about my deep abomination of cars : source of danger, cause of pollution, symbol of manhood stupidity (or mankind blindness, as you prefer), for me they definitely belong to 20th century and never should have survived beyond.

That's why I particularly appreciated the discovering of this japanese sculpture on our beloved Miss Strawberry's blog, showing a real car in several positions cut open by giant luminescent needles : it was supposed to represent an explosion, but I preferred to see a voodoo ritual against those damned engines...

Suggestion for a musical illustration : "This is the road to hell" (Chris Rea)